PEUT ON CONSTRUIRE UN ROBOT EN S’INSPIRANT D’UN ÉLÉPHANT ?

(16/08/2022)


Emmanuelle Pouydebat - Chercheuse en évolution des comportements.

Récompensée de plusieurs prix scientifiques, Emmanuelle Pouydebat réalise sa Thèse avec le Professeur Coppens puis devient sa dernière Attachée Temporaire d’Enseignement et de Recherches au Collège de France. Maître de conférences à l’Université, rejoignant ensuite le CNRS et le Muséum National d’Histoire Naturelle comme chercheuse, elle y est aujourd’hui Directrice de Recherches. Spécialisée dans l’évolution des comportements, qu’elle aborde de manière interdisciplinaire (éthologie, biomécanique, morphologie, paléoanthropologie, bio-inspiration…), elle s’intéresse particulièrement aux capacités de manipulation et d’utilisation d’outils, remettant rapidement en cause de nombreuses spécificités humaines. Elle a publié plus de 70 articles internationaux et autant de conférences internationales. Auteur de « L’intelligence animale, cervelle d’oiseaux et mémoire d’éléphants » (Odile Jacob, 2017), de « Atlas de zoologie poétique (Arthaud, 2018), « Quand les animaux et les végétaux nous inspirent » (Odile Jacob, 2019), et « Sexus animalus » (Arthaud, 2020), tous traduits en plusieurs langues, Emmanuelle transmet très régulièrement sa passion à la télévision, à la radio française comme européenne, dans la presse et au cours de conférences pour le grand public. En 2019, elle a reçu la médaille d’argent du CNRS et a été faite Chevalière de la Légion d’honneur en 2021.

Conférence : Peut-on construire un robot en s’inspirant d’un éléphant ?
29 juin 2022, 10h45 - 11h30

La trompe des éléphants, capable de saisir avec puissance, précision et aspiration, est l'un des organes de préhension les plus complexes du règne animal. Ses adaptations, optimales pour la survie de cette espèce, représentent des solutions bio-inspirées uniques pour l'industrie qui a besoin de nouvelles mains et de nouveaux bras robotisés flexibles et robustes pour saisir et déplacer des charges lourdes en sécurité. Si la trompe représente un modèle unique, aucun robot industriel ne s'inspire de ses données biologiques et biomécaniques. Dans le cadre du projet Eleph-HAND, nos objectifs sont de comprendre la variabilité des utilisations de la trompe, les paramètres 3D morpho-fonctionnels et biomécaniques de l'enroulement, de la préhension et de l'aspiration de la trompe en fonction des propriétés des objets et des tâches ; de comprendre comment le système musculo-hydrostatique de la trompe peut combiner précision, force et variabilité de mouvements ; de concevoir un prototype préhensile de " type main " capable de reproduire le mouvement de l'extrémité de la trompe et, une architecture cinématique de " type bras " reproduisant le comportement du corps de la trompe. D'un point de vue fondamental, nous améliorerons notre connaissance des mécanismes complexes d'un organe de manipulation extraordinaire et d'un animal emblématique.


Partager cette vidéo :

Revenir à la liste de vidéos