L'IA EST ELLE RESPONSABLE OU PAS ?

(03/08/2022)


Pascale Lehoux Chercheure en santé publique.

Pascale Lehoux détient un baccalauréat en Design industriel, un PhD en Santé publique et a effectué sa formation postdoctorale en Science & Technology Dynamics à l’Université d’Amsterdam. Elle est professeur titulaire au Département de gestion, d’évaluation et de politique de santé et chercheure au Centre de recherche en santé publique (CReSP) de l’Université de Montréal. Elle est membre du Conseil d’administration de l’Institut national d’excellence en santé et services sociaux (INESSS) et co-responsable de la fonction « Recherche et création » de l’Observatoire international des impacts sociétaux de l’intelligence artificielle et du numérique (OBVIA). Au cours des vingt dernières années, elle a développé de nombreuses initiatives en mobilisation des connaissances dont le blogue Hinnovic et publié plus de 150 articles scientifiques. Ses travaux ont clarifié l’impact des modèles d’affaires et du capital de risque sur l’innovation en santé et consolidé les méthodes de délibération publique prospective. Son programme de recherche actuel, In Fieri, examine la conception, le financement et la commercialisation de l’innovation responsable en santé (IRS). Financée par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), l’équipe inclut des experts en recherche sur les services et politiques de santé, médecine, ingénierie, design, éthique, sociologie et économie.

Conférence : L’IA est-elle ou pas responsable ?
Jeudi 5 mai 2022, 15h15 - 16h — Amphi mauve

Partant du principe que certains mots ne peuvent pas être utilisés à la légère, cette présentation a pour but de provoquer des réflexions nouvelles — et aussi ludiques — sur ce que signifie le qualificatif « responsable » lorsqu’il est accolé à l’Intelligence Artificielle. Prenant appui dans le domaine de la santé, un milieu où la responsabilité s’est institutionnalisée au fil de plusieurs décennies, j’utiliserai des exemples réels et fictifs afin de clarifier ce que penser et fabriquer des solutions responsables implique. Je soulignerai que l’industrie de l’IA et du numérique diffère à bien des égards de l’industrie des dispositifs médicaux et de l’industrie pharmaceutique et que ses caractéristiques actuelles nous éloignent d’une capacité à réellement concrétiser la responsabilité. Considérant les défis sociétaux auxquels nous faisons tous face, il est grand temps de repenser les innovations dont le 21ième siècle a besoin.


Partager cette vidéo :

Revenir à la liste de vidéos