L'ACCÈS AUX SOINS SOUFFRE-T-IL D'UN HASARD GÉOGRAPHIQUE ?

(30/07/2021)


Par Anna Zielinska, philosophe.
Au Cnam à Paris, le 1er juillet 2021 à l'occasion de TimeWorld 2021 https://timeworldevent.com/2021/fr/

Le livre " Pourquoi moi ? Le hasard dans tous ses états " paru aux Éditions Belin, accompagne cette édition de TimeWorld.

Une grande partie de notre vie dépend du hasard. D’abord historique et géographique, ensuite génétique, social et environnemental. Une grande partie de choses que nous avons l’impression d’avoir réussi, d’avoir fait grâce à nos capacités et à notre travail, sont largement dues à un ensemble de circonstances dans lesquelles nous avons été placés par hasard. La foi naïve que « rien n’arrive par hasard » aide à donner du sens à la souffrance, mais aussi à se défaire de la culpabilité d’avoir eu « de la chance ». Parce qu’il y a quelque chose d’insupportable dans l’idée du hasard dans le contexte moral ou politique. La pandémie Covid19 a montré ces différences avec d’autant plus de force que la même maladie a touché l’ensemble de la planète, et où l’ensemble de ses habitants n’ont pas l’accès égal aux outils permettant de lutter contre le virus et ses conséquences. Pouvons-nous continuer comme avant, alors que nous nous sommes rendus compte de la force des liens que nous avons avec les autres habitants de la planète, en donnant le contenu au slogan répété par toutes les institutions concernées par la lutte contre le Covid19 : « Aucun d'entre nous ne sera en sécurité tant que tout le monde ne sera pas en sécurité » ? Dans cette présentation, j’aimerais examiner les réponses avancées par la philosophie politique et morale, tout particulièrement dans les discussions sur l’accès aux soins et aux vaccins, en insistant sur la nécessité de penser à la fois en termes d’égalité de distribution et de souveraineté sanitaire.


Partager cette vidéo :

Revenir à la liste de vidéos